Les droits à la formation

Saviez-vous que le droit à la formation n’était pas réservé qu’aux salariés ? En tant qu’auto-entrepreneur (micro-entrepreneur) gérant non salarié, etc , vous pouvez vous aussi faire financer vos formations. Besoin d’un coup de pouce pour faire grandir vos compétences ou réorienter votre activité ? Suivez le guide pour connaître vos droits en matière de financement !

La Contribution à la Formation Professionnelle (CFP)

Lorsque vous déclarez votre chiffre d’affaires chaque mois ou chaque trimestre, l’URSSAF vous indique le montant à payer pour vos cotisations sociales, mais aussi pour ce qu’on appelle la CFP. Le règlement de cette contribution vous ouvre des droits à la formation professionnelle continue.
Comment est calculée la CFP ?
Calculée proportionnellement au montant du chiffre d’affaires, elle correspond à :
• 0,10 % du CA pour les commerçants et les professions libérales non réglementées
• 0,20 % du CA pour les professions libérales réglementées
• 0,30 % du CA pour les artisans
Chaque année, l’URSSAF met à votre disposition une attestation de versement de la CFP (rubrique « Mon compte » > « Mes attestations »). Certains organismes de financement peuvent vous demander ce document afin d’étudier vos droits.
Le montant indiqué sur cette attestation vous semble peu élevé ? Pas d’inquiétude, il ne correspond pas à vos droits, mais simplement au montant de CFP que vous avez versé au cours de l’année d’activité écoulée. Vos droits sont en effet bien plus élevés que votre contribution.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Lancé le 1er janvier 2015, le CPF pourrait être assimilé à une cagnotte dans laquelle vous cumulez des euros, que vous pouvez ensuite utiliser pour payer tout ou partie d’une formation.
Il s’agit d’un dispositif de financement public, créé par le ministère du Travail et géré par la Caisse des dépôts. Il remplace le Droit à la Formation Individuelle (DIF), qui lui ne concernait que les salariés.
Pour qui ?
Le Compte Personnel Formation s’adresse à tous les actifs à partir de 16 ans (ou 15 ans s’ils ont signé un contrat d’apprentissage) jusqu’à leur retraite, qu’ils soient :
• Salariés du secteur privé
• En recherche d’emploi
• Travailleurs non-salariés, y compris les auto-entrepreneurs
• Agents publics, fonctionnaires ou contractuels

Bonne nouvelle! financez votre abonnement à Cloud-VGP avec votre CFP ou CPF

A travers des accords passés avec des centres de formation agréés, vous pouvez dès aujourd’hui financer votre abonnement à la plateforme Contrôle Réglementaire de Cloud-VGP avec vos crédits CFP et/ou CPF.

Pour connaître le solde de votre crédit CFP ou CPF, remplissez le formulaire suivant.